Nos conseils pour faire de sa reprise de commerce un succès

reprise commerceReprendre un commerce ne s’improvise pas. Pour cela il faut avoir bien préparé son projet et anticiper tous les impacts que cela peut avoir. Revue des points clés à ne pas négliger.

 

 

 

 


Conseil n°1 : Analyser le lieu d’implantation du commerce que vous envisagez de reprendre

L’implantation d’un commerce est primordiale. Son emplacement est déterminant dans la réussite de votre entreprise. La rue où le quartier dans lequel il se situe va vous donner des informations précieuses : quel type de magasins trouve-t-on ? Quelle est la clientèle ? La rue est-elle passagère ? Les emplacements commerciaux autour sont-ils nombreux ? Certains sont-ils vides ?

Renseignez-vous aussi si des travaux sont prévus à proximité. Cela pourrait compliquer l’accès à votre commerce et vous mettre en difficultés quelques mois après l’ouverture.

Conseil n°2 : Considérer la concurrence

Avez-vous beaucoup de concurrents directs à proximité ? Des centres commerciaux sont-ils en projets ? Une concurrence trop forte à proximité, avec des commerçants déjà bien installés pourraient compliquer votre installation. A contrario si vous n’avez pas de concurrence du tout dans la zone cela signifie peut-être que votre cible de clientèle ne se situe pas dans le secteur.

Conseil n°3 : Analyser la clientèle

La clientèle est un point essentiel puisque c’est d’elle que dépend votre chiffre d’affaires. Mal ciblée, c’est l’échec certain. Connaissez-vous votre cible ? A quel public vous adressez-vous ? Comment avez-vous prévu de faire connaitre votre activité ?

Intéressez-vous au profil du public susceptible de fréquenter le quartier (habitants, travailleurs, touristes…)

Conseil n°4 : Faire un diagnostic financier précis et complet

Avant de reprendre un commerce assurez-vous de la santé financière de ce celui-ci. L’analyse du bilan comptable est une étape importante. Faire cette analyse ne s’improvise pas. Confiez-là à un spécialiste qui pourra l’étudier et en tirer les conclusions.

Par ailleurs intéressez-vous à l’historique du commerce : quel est son chiffre d’affaires actuel et celui des dernières années ? Comment a-t-il évolué ? S’il est en baisse quelles en sont les raisons ? Analysez-les afin de savoir si vous pourrez inverser la tendance et quelles seront les mesures correctives à mettre en place pour palier à cette baisse de chiffre d’affaires. Faites-vous conseiller pour connaitre les différents outils à mettre en place pour bien gérer votre activité.

Conseil n°5 : Assurez-vous de la nature des droits qui vous sont transmis et du transfert des contrats 

Attention, ce n’est pas parce que vous reprenez le commerce que tous les droits et contrats en cours vous sont automatiquement transmis. Dans certaines situations, la transmission du titre d’occupation ne peut pas se faire avec les autres éléments du fonds de commerce (conventions d’occupation précaire révocables et incessibles). Vous devez vous assurer que l’administration pourra vous accorder un droit d’occupation. Dans le cas contraire votre investissement pourrait se faire à perte.

Dans le cas d’un bail commercial, le droit au bail est cessible à l’acquéreur. Vous devez tout de même vérifier les clauses impliquant des conditions particulières (autorisation préalable de bailleur, convocation du bailleur lors de la signature de l’acte de cession, solidarité du cessionnaire et du cédant pour le règlement des loyers…).

Certains contrats tels que les contrats de travail, de bail commercial, d’assurances, sont attachés à l’exploitation du fonds de commerce. D’autres ne sont transmis que si c’est précisé dans l’acte de cession (contrats d’exclusivité, contrats avec des fournisseurs…). Procurez-vous la liste de ces contrats et voyez au cas par cas si vous souhaitez les poursuivre et selon quelles modalités.

Entourez-vous de spécialistes afin de ne pas vous retrouver en difficultés le moment venu.

Conseil n°6 Anticipez vos investissements

Quel matériel sera transmis avec le commerce ? Dans quel état est-il ? Il y a-t-il des travaux à prévoir ? Est-il aux normes ?

Si vous devez réaliser des travaux ou investir dans du matériel il faut le prendre en compte afin de ne pas vous retrouver en difficultés. Pour ne pas entamer votre trésorerie souvent fragile au début, des solutions de leasing existent pour certains matériels.

Conseil n°7 Être bien entouré

Reprendre un commerce est un projet de longue haleine qui vous mettra à rude épreuve. Vous devez donc avoir l’appui de votre entourage. Par ailleurs les démarches sont nombreuses. Vous devez donc vous assurer de vous entourer des bons professionnels (expert-comptable, avocats, expert immobilier…)

Pourquoi nous faire confiance pour la reprise de votre commerce ?

Les démarches administratives peuvent être fastidieuses et les interlocuteurs nombreux. Sogec Transaction, membre de Sogec Groupe vous propose un accompagnement complet en vous mettant en relation avec les spécialistes du Groupe. Vous bénéficiez ainsi d’une porte d’entrée unique pour tous les aspects de votre dossier : expertise-comptable, avocat, prévoyance, structuration patrimoniale, équipements en matériel et logiciels informatiques… Nous pouvons aussi vous accompagné dans vos recherches de financement et dans la mise en place des opérations : notaires, démarches administratives, banques…

En savoir plus